Au printemps 2007, le CMEC a réalisé la première évaluation du PPCE, soit l’Évaluation des élèves de 13 ans en lecture, en mathématiques et en sciences, auprès d’un échantillon aléatoire d’écoles et d’élèves, tous représentatifs de la cohorte canadienne des élèves de 13 ans des dix provinces et du Yukon, et à qui l’on a remis des livrets au hasard. Quelque 30 000 élèves ont passé l’évaluation :

  • 15 000 élèves ont répondu au volet lecture en anglais
  • 5 000 élèves ont répondu au volet lecture en français
  • 7 500 élèves ont répondu aux volets mathématiques et sciences en anglais
  • 2 500 élèves ont répondu aux volets mathématiques et sciences en français

 
Comme c’était la première évaluation du PPCE, le CMEC a coordonné la conception de l’évaluation et a réalisé un examen des études contemporaines et des programmes d’études de toutes les instances et dans chaque matière, pour ce groupe d’âge. En collaboration constante avec les instances et des spécialistes de chaque matière, des équipes de rédaction bilingue et de rédaction des questions ont élaboré le cadre d’évaluation, soumis par la suite à une validation et à une mise à l’essai.

Les résultats de l’évaluation en lecture du PPCE sont décrits ci-dessous selon trois niveaux représentant un continuum de connaissances et de compétences acquises par les élèves tout au long de leurs études primaires et secondaires. Le niveau 2 est le niveau acceptable pour des élèves de 13 ans, le niveau 1 correspond à un rendement inférieur aux attentes pour ce groupe d’âge et le niveau 3, à un rendement supérieur aux attentes.

Le CMEC produit des résultats pancanadiens et par instance pour les 10 provinces et le territoire qui participent au PPCE.

La lecture était la matière principale de l’évaluation du PPCE en 2007. Quelques faits saillants :

  • Dans l’ensemble du Canada, 88 p. 100 des élèves ont atteint ou dépassé le niveau 2 en lecture, soit le niveau attendu pour ce groupe d’âge.
  • Les élèves du Québec ont obtenu des résultats significativement supérieurs à la moyenne canadienne, et ceux de l’Ontario, des résultats semblables à la moyenne.
  • Les filles ont obtenu des résultats moyens significativement supérieurs à ceux des garçons.
  • La proportion de filles ayant atteint le niveau 3 en lecture est supérieure à celle des garçons.
  • Il n’y a pas de différence significative entre les résultats moyens des filles et ceux des garçons en mathématiques et en sciences.