Le Programme pancanadien d’évaluation (PPCE) est une évaluation pancanadienne des habiletés et des connaissances des élèves de 8e année (2e secondaire au Québec). De plus, il fournit de l’information sur un éventail de facteurs qui contribuent à la réussite des élèves, du personnel enseignant, des écoles et des systèmes d’éducation.

Le PPCE couvre trois domaines – la lecture, les mathématiques et les sciences. Bien que chaque évaluation comprenne des questions dans les trois domaines, le domaine principal change d’un cycle à l’autre. En 2007, le domaine principal était la lecture, et les mathématiques et les sciences étaient les domaines secondaires. En 2010, les mathématiques étaient le domaine principal, et en 2013, c’étaient les sciences. Dans l’évaluation de 2016, le domaine principal sera de nouveau la lecture. La répétition des évaluations à des intervalles réguliers permettra d’obtenir des données actuelles pouvant être comparées à l’échelle pancanadienne et au fil du temps.

L’évaluation du PPCE n’est pas liée au programme d’études d’une province ou d’un territoire particulier, mais constitue plutôt une mesure équitable des capacités des élèves d’utiliser leurs habiletés d’apprentissage pour résoudre des situations de la vie réelle. Elle mesure le niveau de réussite des élèves; elle ne vise pas à évaluer les méthodes d’apprentissage.

Au printemps 2016, environ 1500 écoles et plus de 30 000 élèves des quatre coins du pays participeront au PPCE. La lecture sera le domaine principal de l’évaluation, alors que les mathématiques et les sciences seront les domaines secondaires. Les 10 provinces du Canada participeront à l’évaluation, mais non les territoires.

Le rapport sur les résultats de l’évaluation sera publié en 2017 et fournira des résultats à l’échelle du pays et à l’échelle des provinces sur le rendement des élèves de 8e année/2e secondaire en lecture, en mathématiques et en sciences. De l’information contextuelle exhaustive sera recueillie à partir des questionnaires remplis par les élèves, le personnel enseignant et le personnel de direction. Cette information sera publiée en 2018 dans le cadre du rapport contextuel, et devrait permettre de comprendre certains des facteurs pouvant avoir une incidence sur le rendement des élèves en lecture.