Le Sommet du CMEC sur l’éducation des Autochtones a eu lieu les 24 et 25 février 2009 à Saskatoon, Saskatchewan. Il a remporté un franc succès, rassemblant plus de 200 personnes, parmi lesquelles les leaders de plus de 40 organisations autochtones pancanadiennes et régionales. En plus de leur ministre de l’Éducation, plusieurs provinces et territoires y ont délégué leur ministre responsable des affaires autochtones. Le ministre fédéral des Affaires indiennes et du Nord canadien, de même que l’Interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, ont transmis un message personnel à l’assistance.

Le rapport sommaire récapitule les principales constatations faites lors du sommet et suggère de nouvelles possibilités de collaboration et d’action concertée. Se faisant l’écho des points de vue exprimés lors du sommet par des Anciens, des présidents actuel et passé du CMEC, des ministres et des leaders des Premières nations, des Métis et des Inuits, et de la réflexion sur la vision du CMEC énoncée dans L’Éducation au Canada – Horizon 2020, ce rapport laisse entrevoir différentes façons de renforcer nos systèmes d’éducation au profit des apprenantes et apprenants autochtones.

Huit thèmes se sont dégagés du sommet comme points de départ d’une collaboration renforcée par une action concertée :

  1. Renforcer la langue et la culture des Autochtones
  2. Favoriser l’offre d’un financement équitable
  3. Améliorer l’accès aux études postsecondaires et à la formation pour adultes, réduire les abandons et améliorer le taux d’obtention de diplôme
  4. Partager les responsabilités et l’obligation de rendre compte
  5. Planifier des transitions en douceur pour les apprenantes et apprenants
  6. Mesurer la réussite et en rendre compte – Données
  7. Fournir des programmes et des services
  8. Faire appel à l’engagement de tous les partenaires dans l’éducation des Premières nations, des Métis et des Inuits


L’action concertée dans ces divers domaines devrait se traduire par une amélioration concrète de l’éducation des Autochtones, y compris de meilleurs résultats scolaires. Toutes les personnes présentes au sommet ont reconnu l’importance de la participation du gouvernement fédéral aux discussions sur les questions touchant l’éducation des Autochtones et les réponses à y apporter.

Bien que ce sommet n’ait été qu’une étape dans le parcours de l’amélioration de l’éducation des Autochtones, il a marqué le début d’une nouvelle aire de collaboration à l’échelle pancanadienne, étayée par des partenariats existants au niveau des provinces et des territoires. Lors de la conclusion du sommet, les membres du CMEC ont affirmé que les thèmes essentiels mis en évidence lors du sommet continueraient de guider la définition des priorités du CMEC.

Un rapport sommaire du sommet, intitulé Sommet du CMEC sur l’éducation des Autochtones : Renforcer la réussite des Autochtones, est disponible en ligne.