À la CMEC 108, les ministres provinciaux et territoriaux se concentrent sur l’éducation des Autochtones et sur l’avenir de l’éducation

VICTORIA, le 25 juillet 2019 – L’éducation des Autochtones, la réconciliation et les façons de repenser l’avenir de l’éducation primaire‑secondaire et postsecondaire, dans le contexte d’un marché du travail en évolution, étaient les principaux sujets pour discussion sur lesquels les ministres provinciaux et territoriaux responsables de l’éducation se sont penchés lorsqu’ils se sont réunis cette semaine à Victoria, sur le territoire traditionnel des peuples Lkwungen (Songhees) et Wyomilth (Esquimalt) de la nation Salish de la Côte, pour la 108e réunion du Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) [CMEC].

Mme Melanie Mark, présidente du CMEC et ministre de l’Éducation supérieure et de la Formation professionnelle de la Colombie‑Britannique, a présidé cet événement de deux jours.

« La CMEC 108 a été l’occasion pour les ministres de réfléchir à l’avenir de l’éducation dans nos provinces et nos territoires », a déclaré Mme Mark. « Les apprenantes et apprenants comptent sur nous pour remplir nos engagements en faveur d’une éducation équitable et de grande qualité pour que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens réalisent leur plein potentiel dans leur vie professionnelle et personnelle, de manière à façonner l’avenir économique de notre pays. »

Les ministres ont discuté de mesures à prendre pour veiller à ce que toutes les apprenantes et tous les apprenants acquièrent les compétences et reçoivent la formation dont ils ont besoin pour devenir des citoyennes et des citoyens éclairés et aptes à affronter les défis de demain. Ils ont également échangé sur les moyens de soutenir les programmes d’apprentissage afin de s’attaquer notamment aux graves pénuries de main‑d’œuvre dans les métiers auxquelles font face les provinces et les territoires.

Les discussions à la CMEC 108 ont mis en relief le fait que l’éducation est liée à un vaste éventail de secteurs prioritaires des économies provinciales et territoriales, y compris les sciences, la technologie, le génie, les arts, les mathématiques l’entrepreneuriat et le design.

Séance extraordinaire – Éducation des Autochtones et réconciliation

Compte tenu du rôle important de l’éducation dans les efforts de réconciliation, les ministres ont tenu à la CMEC 108 une séance extraordinaire sur l’éducation des Autochtones et la réconciliation.

Plan du CMEC pour l’éducation des Autochtones, 2019-2022

Tirant parti du travail fructueux sur les plans précédemment mis au point par le CMEC pour l’éducation des Autochtones, les ministres ont passé en revue, puis approuvé le Plan du CMEC pour l’éducation des Autochtones, 2019‑2022. Ce plan portera sur quatre domaines prioritaires.

  • Mobiliser et diffuser les pratiques provinciales/territoriales et internationales fructueuses ainsi que les actions qui ont fait leurs preuves pour l’amélioration de l’éducation des Autochtones.
  • Revitaliser les langues autochtones et renforcer la culture et l’identité autochtones au moyen de l’éducation.
  • Cultiver l’excellence en éducation autochtone.
  • Appuyer la réussite et le bien-être des élèves autochtones en éducation.

Dans l’élaboration du plan, les provinces et les territoires ont été guidés par les échanges réguliers et soutenus avec leurs partenaires autochtones régionaux respectifs.

Panel d’élèves autochtones

Les ministres ont rencontré des élèves autochtones du secondaire et du postsecondaire pour en apprendre davantage sur leur expérience et leurs perspectives à l’égard de leur éducation. Les thèmes explorés étaient, notamment, la réussite scolaire des Autochtones, les obstacles systémiques auxquels se butent les jeunes Autochtones ainsi que les approches pour intégrer la culture, l’histoire et le savoir autochtones au sein des écoles et dans les programmes d’études.

Revitalisation des langues autochtones

Dans le contexte de l’Année internationale des langues autochtones des Nations Unies (2019), qui vise à sensibiliser la population aux conséquences de la précarisation des langues autochtones partout dans le monde, les ministres ont échangé sur les initiatives qui ont été conçues de façon concertée avec les communautés autochtones et qui, dans leur province ou leur territoire, soutiennent la revitalisation des langues autochtones par l’éducation.

Séance extraordinaire sur les façons de repenser l’avenir de l’éducation

Une séance extraordinaire sur les façons de repenser l’avenir de l’éducation a porté sur l’adaptabilité dont les systèmes d’éducation doivent faire preuve pour préparer les apprenantes et apprenants à réussir au‑delà de la salle de classe et à assumer les emplois de demain. Les ministres ont assisté à des présentations données par trois leaders d’opinion de renom mondial et par des établissements qui mettent en pratique des idées tournées vers l’avenir, y compris sur les thèmes suivants :

  • la façon dont l’intelligence artificielle transformera l’avenir du travail et de la vie quotidienne de même que le contenu que le personnel éducatif de demain enseignera et la manière dont il l’enseignera;
  • les répercussions sur la manière dont les programmes d’études et l’éducation sont offerts;
  • les moyens par lesquels les partenariats et la technologie contribuent, en arrimant les talents aux besoins et aux débouchés, à relever les défis du marché du travail et à briser les obstacles à l’emploi.

Stratégie du CMEC en matière d’éducation postsecondaire, 2019-2022

Les ministres ont approuvé un nouveau programme de travail concerté en éducation postsecondaire. La Stratégie du CMEC en matière d’éducation postsecondaire, 2019‑2022, cible cinq domaines prioritaires.

  • L’avenir des compétences et du travail
  • Éducation postsecondaire des Autochtones
  • Accès et abordabilité de l’éducation postsecondaire
  • Durabilité et résultats de l’éducation postsecondaire
  • Transitions des élèves

Une équipe de hauts fonctionnaires provinciaux et territoriaux se penchera sur ces domaines prioritaires. Ses analyses et ses recommandations seront présentées annuellement aux ministres pour qu’ils en discutent plus à fond.

Rencontre avec M. Rick Hansen

Les ministres de l’Éducation ont assisté à une présentation par M. Rick Hansen, ardent défenseur et ambassadeur international des personnes handicapées. Sa présentation a porté sur le Programme scolaire de la Fondation Rick Hansen, qui offre gratuitement au personnel éducatif des ressources qui aideront les élèves du primaire et du secondaire à en apprendre davantage sur l’amélioration de l’accessibilité et de l’inclusion dans leur école et leur collectivité. 

Le CMEC sur la scène mondiale

Le CMEC joue un rôle important en représentant les intérêts communs des provinces et des territoires sur la scène mondiale en matière d’éducation. Il veille à ce que les provinces et les territoires soient des participants influents dans les débats qui déterminent l’avenir de l’éducation.

Stratégie du CMEC en matière d’éducation internationale et d’engagement sur la scène mondiale, 2019-2022

Les ministres ont examiné et approuvé la Stratégie du CMEC en matière d’éducation internationale et d’engagement sur la scène mondiale, 2019‑2022. Cette nouvelle stratégie cible deux buts principaux : que les systèmes d’éducation des provinces et des territoires soient reconnus à l’international et que des relations stratégiques dans le domaine de l’éducation internationale soient établies et renforcées.

Ces buts sont appuyés par des objectifs à court et à long terme et des actions précises et concertées, par exemple : la participation active aux forums internationaux liés à l’éducation; le développement des marchés prioritaires au chapitre des étudiantes et étudiants internationaux; et la mise à contribution des parties intéressées, selon les besoins.

Objectif de développement durable 4 des Nations Unies

Les ministres ont également fait le point au sujet du travail associé à l’Objectif de développement durable 4 du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, soit « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. » Au Canada, les provinces et les territoires orchestrent cet important travail.

Rotation de la présidence du CMEC

La réunion a marqué la fin du mandat de deux ans de la Colombie‑Britannique à la présidence du CMEC. La Colombie-Britannique s’est faite championne des discussions et du travail pancanadiens qui orientent les efforts du CMEC pour répondre aux besoins actuels et futurs communs des provinces et des territoires, y compris :

  • les façons de repenser l’avenir de l’éducation, puisque les besoins des apprenantes et apprenants changent avec l’évolution de la technologie et du monde du travail;
  • le Plan du CMEC pour l’éducation des Autochtones, de même que les séances auxquelles ont été invités des panels d’élèves autochtones lors des réunions des ministres et la tenue en 2018 du Colloque sur l’autochtonisation de la formation du personnel enseignant, à l’Université de la Colombie‑Britannique;
  • l’élaboration d’un plan stratégique triennal en éducation postsecondaire.

Mme Melanie Mark, la première présidente autochtone dans l’histoire du CMEC, a souhaité la bienvenue à Mme Caroline Cochrane, fière Métisse et nouvelle présidente du CMEC. Les Territoires du Nord‑Ouest sont le premier territoire à assumer la présidence du conseil.

Au sujet du CMEC

Fondé en 1967, le CMEC donne aux ministres de l’Éducation au Canada une voix collective et leur permet d’assumer leur leadership en éducation primaire‑secondaire et postsecondaire aux échelons pancanadien et international. L’organisme aide les provinces et les territoires à exercer leur compétence exclusive en éducation.

Le CMEC a célébré son 50e anniversaire en 2017. Pour de plus amples renseignements, consultez notre site Web au www.cmec.ca.

 

- 30 -

 

Renseignements

 

M. Colin Bailey
Directeur, Communications et gouvernance
Cellulaire : 437 777-4879
Téléphone : 416 962-8100, poste 259
Courriel : c.bailey@cmec.ca
Twitter : @CCMEC