Apprentissage et développement de la petite enfance

L'apprentissage à vie débute à notre naissance. Les jeunes années sont un terrain de découvertes au cours desquelles les enfants acquièrent les aptitudes dont ils auront besoin pour réussir à l'école et dans la vie. Conscients de ce fait, les ministres de l'Éducation œuvrent collectivement par l'entremise du CMEC et individuellement dans leur propre province ou territoire, pour offrir des possibilités de qualité en matière d'apprentissage et de développement de la petite enfance, le premier des quatre piliers canadiens de l'apprentissage à vie.

Partout au Canada, les gouvernements s'efforcent de transformer les systèmes d'apprentissage et de développement de la petite enfance pour que les enfants et leur famille puissent vivre l'apprentissage précoce de façon plus homogène et pour assurer des transitions en douceur entre l'apprentissage et l'accueil des jeunes enfants et l'école primaire, afin que les gains obtenus dans la première phase soient maintenus et améliorés dans la seconde.

À l'échelon pancanadien, dans la déclaration L'Éducation au Canada – Horizon 2020 publiée par le CMEC en 2008, les ministres ont présenté un objectif ambitieux pour l'apprentissage et le développement de la petite enfance au Canada, selon lequel « tous les enfants doivent avoir accès à une éducation préscolaire de haute qualité afin de veiller à ce qu'ils soient disposés à apprendre dès leur entrée à l'école ». Depuis, de nombreuses mesures ont été prises à l'échelon provincial, territorial et pancanadien.

Bien que les divers systèmes d'apprentissage et de développement de la petite enfance au Canada aient été mis au point par chacune des instances en fonction de ses propres circonstances, de sa situation géographique et du patrimoine historique et culturel de la population qu'elle sert, les ministres sont déterminés à poursuivre l'échange des connaissances en matière d'apprentissage et de développement de la petite enfance par l'entremise du CMEC, de façon à ce que la totalité des provinces et des territoires puissent tirer parti de l'apprentissage et de l'innovation qui existent dans l'ensemble du pays.

Pour souligner l'importance des jeunes années, les ministres ont tenu une séance extraordinaire sur la petite enfance en février 2011, laquelle a donné lieu à la création du Groupe de travail sur l'apprentissage et le développement de la petite enfance dont le mandat est d'appuyer l'échange continu des expériences entre provinces et territoires.

En 2012, les ministres ont fait paraître leur déclaration conjointe sur l'apprentissage par le jeu pour communiquer l'importance de faire participer les enfants à des activités délibérées d'apprentissage par le jeu pour obtenir des résultats de qualité au chapitre de l'apprentissage des jeunes enfants.

Les ministres, par l'entremise du CMEC, ont également étendu leur participation en la matière au niveau international en tant que porte-parole de l'éducation pour le Canada.