Les ministres de l'Éducation accueillent favorablement le rapport marquant sur les pensionnats indiens


TORONTO, le 29 janvier 2016 – Les ministres provinciaux et territoriaux de l'Éducation accueillent favorablement la récente publication du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVRC) sur l'histoire des pensionnats indiens au Canada.

Au cours des dernières années, les ministres ont été honorés de rencontrer chacun des membres de la Commission – le juge Murray Sinclair, Mme Marie Wilson et le chef Wilton Littlechild – qui les ont informés du travail novateur de la CVRC.

« Le rapport final de la CVRC est une ressource essentielle qui servira à guider et à soutenir le travail important et continu de réconciliation que l'on accomplit dans les diverses régions du pays, ainsi qu'à amorcer le processus de guérison qui est si crucial, si nous voulons progresser et aller de l'avant ensemble », a déclaré M. Doug Currie, président du Conseil des ministres de l'Éducation (Canada) [CMEC], et ministre de l'Éducation, du Développement de la petite enfance et de la Culture de l'Île-du-Prince-Édouard.

Les ministres constatent avec plaisir que le Plan du CMEC pour l'éducation des Autochtones est en étroit accord avec le point 63 du rapport de la CVRC puisqu'il propose le soutien du perfectionnement professionnel des étudiantes et étudiants autochtones qui souhaitent faire carrière en enseignement, l'élaboration de ressources pédagogiques qui mettent l'accent sur l'héritage des pensionnats indiens au Canada pour les programmes de baccalauréat en éducation et de formation pédagogique, la promotion d'une meilleure connaissance de l'histoire et de l'héritage des pensionnats indiens dans tous les systèmes d'éducation au pays, de la maternelle à la fin du secondaire, et l'échange d'information sur les pratiques porteuses en éducation des Autochtones.

Ce travail est déjà en cours ou prévu à l'échelle pancanadienne et dans diverses instances individuelles, et est réalisé en collaboration avec les Premières nations et les communautés métisses et inuites, dans le respect de leurs histoires particulières et en prenant en compte leurs besoins spécifiques.

Les ministres souhaitent en particulier souligner l'engagement qu'ils ont pris de s'attaquer au legs douloureux des pensionnats indiens en veillant à ce que les programmes d'études des systèmes scolaires provinciaux et territoriaux permettent aux élèves de comprendre comment les pensionnats ont affecté les enfants autochtones, leurs familles, leurs communautés et, en fin de compte, l'ensemble du pays. Depuis 2012, un certain nombre d'instances ont annoncé des initiatives visant à faire connaître l'histoire des pensionnats dans les salles de classe.

« L'éducation peut nous aider à faire la lumière sur l'histoire et les séquelles des pensionnats indiens », a dit M. Alfred Moses, coprésident du travail du CMEC sur l'éducation des Autochtones et ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Formation des Territoires du Nord‑Ouest. « Nous travaillons à une prise de conscience commune et à la reconnaissance de ce qui est arrivé aux enfants autochtones de tout le Canada, nous engageant ainsi fermement sur la voie de la compréhension et de la réconciliation. Plus jamais un élève ne pourra dire : ‟Je ne savais pas.ˮ »

Au sujet du CMEC

Fondé en 1967, le CMEC donne aux ministres de l'Éducation au Canada une voix collective et leur permet d'assumer leur leadership en éducation aux échelons pancanadien et international. L'organisme aide les provinces et les territoires à exercer leur compétence exclusive en éducation. Pour de plus amples renseignements, consultez notre site Web au www.cmec.ca.

- 30 -

Renseignements

M. Colin Bailey
Directeur, Communications
Cellulaire : 416 777-4879
Téléphone : 416 962-8100, poste 259
Courriel : c.bailey@cmec.ca
Twitter : @CCMEC