Partager |    
Version imprimable

Langues officielles

Pierre angulaire de la politique de bilinguisme du Canada, la Loi sur les langues officielles adoptée en juillet 1969 garantit au français et à l'anglais un statut et des droits et privilèges égaux quant à leur usage dans les institutions du Parlement et du gouvernement du Canada. Quelques mois après l'adoption de la loi, le gouvernement fédéral s'est engagé à financer partiellement l'enseignement dans la langue de la minorité et l'enseignement de la langue seconde au Canada.

Au cours des années qui ont suivi, le gouvernement a accordé des fonds supplémentaires à la création de programmes d'incitation à l'apprentissage des deux langues officielles. Le CMEC a reçu le mandat de coordonner et de gérer ces activités à l'échelle pancanadienne, de même que la négociation des protocoles associés aux programmes de langues officielles dans l'enseignement :

  • Programmes d'échanges et d'apprentissage de la langue : Dans le but de promouvoir l'apprentissage des deux langues officielles du Canada, le CMEC administre divers programmes avec les provinces et les territoires. Grâce à ces programmes, des moniteurs et monitrices de langue travaillent avec les élèves et les enseignants et enseignantes de langue seconde, et des étudiants et étudiantes apprennent l'anglais ou le français dans une région du Canada autre que la leur.
  • Protocole d'entente relatif à l'enseignement de la langue de la minorité et à l'enseignement de la langue seconde : Depuis 1983, le gouvernement fédéral accorde un soutien financier aux provinces et aux territoires qui offrent des programmes d'enseignement dans la langue de la minorité et d'enseignement de la langue seconde, conformément au Protocole d'entente relatif à l'enseignement dans la langue de la minorité et à l'enseignement de la langue seconde. Ce protocole est négocié par l'intermédiaire du CMEC. Chaque province et chaque territoire négocie ensuite avec le gouvernement fédéral, dans les paramètres du protocole, une entente bilatérale distincte de partage des coûts, qui comprend un plan d'action pluriannuel.
  • Éducation de langue française en milieu minoritaire : Le CMEC a créé le Projet pancanadien de français langue première en réaction à des évaluations montrant que le rendement des élèves francophones en milieu minoritaire était inférieur à celui de leurs homologues anglophones. Les phases I et II du projet ont donné lieu à une analyse détaillée du contexte et du rendement des élèves de langue minoritaire, ainsi qu'à la création de ressources pédagogiques destinées au personnel des milieux minoritaires francophones. La Phase III du projet porte sur un cadre pancanadien pour l'appropriation de la culture dans les écoles de langue française en situation minoritaire.

Liens connexes